Gasquinoy OMLB

Gasquinoy_Béziers

MOA: OPH Béziers

Budget: 21.000.000 euros

Livré: 2013

 
 
 

Le projet proposé par l’OPH Béziers Méditerranée consiste en la réalisation de 170 logements sociaux répartis en 80 villas et 8 immeubles et de surfaces commerciales dans le quartier du Gasquinoy.
Les qualités essentielles de ce nouveau quartier résident dans une continuité urbaine forte, une mixité de programme mêlant maisons individuelles de typologies variées, petits collectifs, commerces, espaces urbains de qualité.
Notre approche prend à la fois en considération, la structure même du site, ses valeurs, la topographie, les vues à l’Est vers Béziers et ses collines, la Cathédrale St Nazaire, le clocher de la Madeleine, les vues vers l’arrière pays au Nord Est, le
vent, l’ensoleillement, le bruit et ses contraintes (l’accès, les voies périphériques (RD n°11 et n°64) et les bâtiments qui l’entourent (les lotissements d’habitations et le centre pénitentiaire).

 
 
 
 

Les orientations urbaines et architecturales majeures du projet sont :

  • La fermeture de l’îlot au Nord et à l’Ouest afin de protéger le coeur des vents dominants, des vues et des bruits du centre pénitentiaire et des RD n°11 et 64,
  • Une organisation urbaine implantée le long d’un axe fort Est-Ouest, véritable colonne vertébrale du projet,
  • Une trame structurante assurant une cohésion urbaine forte dans un contexte d’entre-deux, sans impasse,
  • La valorisation des vues vers Béziers et vers l’arrière pays,
  • L’implantation stratégique de l’espace public central avec les commerces, proche de l’unique entrée, facilitant ainsi l’accès aux riverains des lotissements voisins. L’intégration de ce nouveau quartier, passe aussi par son appropriation facile,
  • Les jardins privatifs éloignés de l’espace collectif par une succession d’éléments végétalisés, évitant les problèmes de promiscuité,
  • Un maillage végétal hiérarchisé pour une lecture aisée des espaces.

L’implantation de végétaux déjà de grandes tailles structure les parkings, tous correctement positionnés afin de respecter les règles de stationnement pour les PMR, à moins de 30m de chaque parcelle.
Une implantation éparse des logements collectifs et individuels permet de ne pas sectoriser les espaces et ainsi de faciliter la mixité, la diversité, les rencontres.
Les halls de tous les collectifs sont accessibles par un cheminement, conforme à la législation en vigueur. Les logements en rez-de-chaussée des collectifs sont tous adaptés PMR. Les rez-de-chaussée des villas sont tous adaptables aux PMR selon la réglementation en vigueur.

 
 
 
 

www.beziers-oph.fr

 

www.midilibre.fr

 

Paysage :

  • Les voies sont structurées par des alignements d’arbres permettant une lecture aisée des espaces.
  • Au Nord et à l’Ouest de la parcelle, un soin est apporté à l’interface entre le centre pénitencier et les logements par la mise en place de haies brise vent composées de végétaux de différentes tailles, chêne vert, pin maritime, chêne kermes, Nerprun alaterne, Luzerne arborecente, Europhorbe arborescente, Europhorbe characlas, Cyste cotonneux.
  • Les jardins privatifs des maisons individuelles sont protégés des vues par des haies composées de plantes grimpantes telles que le Jasmin étoile, le Jasmin officinal, la Passiflore. Les arbres des jardins sont répartis en alternance d’Amandiers, de Chêne liège et d’Oliviers.
  • La place est plantée d’arbres à soie et bordée de lauriers rose.
  • La gestion des eaux pluviales se fait par un ensemble de noues menant aux bassins de rétention paysagés. Les noues végétales sont plantées de saule pourpre et sont éclairées. Les bassins paysagés sont disposés au Sud de la parcelle, ils sont végétalisés et éclairés.