Épurateur Step

Épurateur Step_Béziers

MOA: CABM 

Budget: 20.000.000 euros

Phase: Concours

Motivations et ambitions pour le projet de la STEP de Béziers.

• La plaine de l’Orb est aujourd’hui un lieu en devenir,

• Vis-à-vis des quartiers lui faisant face (Polygone), sa situation en fait un lieu stratégique pour valoriser l’ensemble des rives de l’Orb. L’ambition sera de dynamiser l’image du site,

• Il faut clarifier sa lecture et surtout la qualifier, donc l’identifier essentiellement depuis ses limites opposées (Autoroute A9 et Balcons du Polygone),

• Il faut sortir de l’incertitude actuelle des sols et des paysages, et définir une attitude forte, attractive, optimiste et lisible,

• Nous proposons donc un paysage sur une parcelle, un paysage central, vertical et partagé par tous : un paysage construit,

• Il faut sortir de l’incertain, du faux pastiche, du faux moderne, des choses qui n’osent pas dire leurs noms,

• Il faut rechercher le caractère,

• Notre objectif est d’offrir un lieu unique et singulier, pour tous,

• Illustration d’une esthétique forte et d’une démarche citoyenne,

• L’affirmation d’un art de vivre d’aujourd’hui,

• Ce lieu sera optimiste, coloré, constitué des différents matériaux du site, de sa poésie. Il affirmera lui aussi sa singularité.

• Pour valoriser ce site il faut plus qu’un cosmétique, il faut une dynamique, une esthétique du climat de la Méditerranée,

• Une façon de vivre qui devient un art de vivre et qui illustre une joie de vivre, le privilège du Sud,

• Il faut habiter autrement que dans l’éternel paysage usé par des décennies de copies d’un modèle sans surprise,

• Il faut créer un territoire très attractif : par l’échelle, par l’ouverture sur le paysage, les surprises, par la spatialité.

 

Stratégie liée à une  «High Tech Green Step»

• Il faut créer une surprise, un concept, capable d’écrire l’histoire des STEP issues duGrenelle de l’environnement, citoyennes et valorisantes pour tous, élus, acteurs de l’acte de bâtir, mais aussi riverains, investisseurs locaux ou internationaux, capables de reconnaître dans notre territoire une véritable volonté de changement,

• Il faut proposer un véritable concept, médiatique, déstabilisant, totémique, magnifiant le paysage, nouveau repère, emblème d’une époque liée aux préoccupations environnementales,

• Il faut créer les meilleures conditions de choix d’une équipe préoccupée autant par l’aspect technique, économique, que par les conditions de vies sur un territoire en mutation,

• Il faut introduire une réflexion à l’échelle du territoire, surprenante, provocante, véritable valeur ajoutée à un projet très technique,


 

• Il faut un projet annonçant une démarche de développement durable, de facture contemporaine, conséquence logique de notre réflexion sur le process, la valorisation du site et des paysages.

«Renouveler l’architecture n’est pas une utopie, mais une urgence»

Loin des logiques formelles ou esthétisantes notre approche reste donc avant tout sensible et intuitive. Réfutant l’idée de créer un objet, nous cristalliserons nos orientations sur une idée plus contextuelle, avec en filigrane l’idée d’un palliatif pour notre société en manque de sensations et de repères. Ces quelques lignes préfigurent de l’attention portées au paysage. Cette démarche environnementale offrira une qualité de vie accrue, chacun s’identifiant à l’image raffinée et novatrice de son milieu de vie.

Au travers de ces quelques lignes nous espérons vous convaincre du bienfondé d’un projet atypique, quelque peu provocateur mais sensible au lieu ou au génie du lieu pour offrir une réponse consensuelle.